Creative thinking

Publié le par aziyadee-in-asia.over-blog.com

P1070349

 

Alors voila une illustration  de l'un des problemes fondamentaux du systeme educatif vietnamien. Pourquoi donc l'enseignement superieur vietnamien ne prepare t-il pas les etudiants a participer pleinement a cette economie du savoir dont pourtant le Vietnam ambitionne de faire partie.  Certes la corruption a depuis longtemps gangrene  l'universite ou l'achat de diplomes est monnaie courante -si j'ose dire- si bien que les entreprises privees du pays sont obligees de reformer les personnels selectionnes parfois meme jusqu' a six mois avant de leur confier le poste pour lequel ils ont ete recrutes.

 

 Mais de maniere plus fondamentale, c'est ce qui est enseigne et la maniere dont les savoirs et savoir-faires sont transmis qui pose probleme.  Ce qui compte aujourd'hui pour les jeunes vietnamiens comme pour leurs futurs employeurs au Vietnam, en Thailande, en Chine ou en Indonesie, ce sont les competences techniques au premier rang desquelles l'informatique, la connaissance d'une langue etrangere avec un avantage certain pour l'anglais, l'aptitude a prendre des initiatives, a resoudre des problemes et a penser de maniere creative ( ' to think out of the box' comme disent les anglais).

 

Sur ces trois derniers points, le systeme public bloque et rouille sur ses vieilles methodes repetitives et roboratives. Et oui faudrait pas que la jeunesse, dotee d'une nouvelle force d'energie creatrice, n'en vienne a remettre en cause un leadership politique qui se satisfait pleinement de savoirs tres encadres, en parfaite adequation avec le dogme de l'obeissance.

 

Quant a mon scultpeur de rue, tout artiste qu'il est, je ne lui en veux pas de vivre de son art et de creer a la chaine ce qui se vend le mieux sur le marche local.

 

          P1070354  
   P1070352  
   P1070353  

 

Publié dans Economie et Societe

Commenter cet article