Fete du tet- Nouvel an lunaire

Publié le par aziyadee-in-asia.over-blog.com

Je ne resiste pas a vous faire lire cette article paru dans le courrier international date du 27 janvier 2011.

==

 Tet 2011 annee du chatPour la fête du Têt, du chat sans queue ni tête

Bientôt la fête du Têt. Le 3 février 2011, on célèbre l’année du Chat au Vietnam. Le moment ou jamais de manger… du chat, précisément. Savourer du félin en début d’année, il n’y a rien de tel pour conjurer le mauvais sort, rapporte Tuôi Tre. Dans la province de Thai Binh, cette viande fait fureur, précise le journal vietnamien.

“Manger du chat, ça porte bonheur. Surtout au nouvel an ou le premier du mois”, assure un amateur de Diem Dien. Dans cette ville de 10 000 âmes, une dizaine de restaurants servent du matou. Sans tête. On ne mange que l’estomac, les boyaux et les cuisses – transformées en boulettes. Le reste de la carcasse va à la poubelle, indique le quotidien de Hô Chi Minh-Ville. Offrir du chat à ses invités, rien de plus tendance et rien de tel pour afficher sa richesse. Ces animaux passent ainsi à la casserole pour les mariages et le nouvel an. La viande la plus prisée ? Celle du chat noir, considérée comme la meilleure pour la santé. Rare et cher, ce mets ne figure jamais au menu des grandes réceptions.

Pas question d’égorger la bête ni de l’assommer : elle serait terrorisée et la viande aurait un goût de bile. Pour qu’un chat garde toute sa saveur, il faut le noyer, confie à Tuôi Tre le cuisinier d’un restaurant coté de la région. Pour répondre à une demande croissante, les félins sont désormais importés clandestinement de Chine ou élevés pour leur chair. Jugés peu goûteux, ils coûtent moins cher que leurs congénères domestiques, qui peuvent atteindre 70 000 dôngs le kilo (3,30 euros). A ce prix, les vols ne sont pas rares. “On en a perdu dix”, fulmine un habitant du district de Thai Thuy. “Maintenant, on les enchaîne.” La plupart des restaurants n’affichent pas leur carte à l’extérieur : l’abattage et le commerce des chats sont prohibés, mais la mesure n’est guère appliquée. “Je fais ce métier depuis plus de dix ans et je n’ai jamais eu d’ennuis”, se vante un restaurateur. “C’est une interdiction absurde”.

Dans la province de Thai Binh, plus de 80 % de la population vit de l’agriculture. Mais comme on y mange les chats, censés porter bonheur, les rats ont pris possession des rizières. Les cultivateurs tuent les rongeurs par électrocution. Ils ont beau installer des lumières rouges dans les champs pour avertir du danger, il n’est pas rare que des hommes périssent eux aussi.

Source : http://www.courrierinternational.com/article/2011/01/27/pour-la-fete-du-tet-du-chat-sans-queue-ni-tete

===

Sinon le tet, la plus grande fete familiale au Vietnam, ca ressemble plutot a un defile d'arbres a Kumquat sur motos... (possible variante avec les branches de pechers a fleurs roses). Il suffit donc de choisir son spot dans la ville et d'observer les cargaisons en euilibre a l'arriere des deux roues.

Tet2011 0028  Tet2011 0029 Tet2011 0047 

 

Tet2011 0061  Tet2011 0063  

 

Sympa aussi les peintres chinois installes tout autour du temple de la litterature ( Van Mieu) pour mettre en ideogrammes vos voeux les plus chers.

   Tet2011 0048  Tet2011 0049  
  Tet2011 0051         Tet2011 0050     

 

Publié dans Culture vietnamienne

Commenter cet article